SCHNEIDER - Disjoncteur, interrupteur différentiel, télérupteur.

Disjoncteur Schneider : Interrupteur différentiel et télérupteur

Disjoncteur Schneider pour optimiser et sécuriser votre installation électrique

Découvrez La gamme résidentielle électrique Schneider avec des interrupteur différentiel, télérupteur...de la marque Schneider. Faites le choix de la qualité et de la puissance avec les disjoncteurs Schneider.

Il existe 31 produits.

Montrer1-12 de 31 d'élément (s)

filtres actifs

Le disjoncteur Schneider, l’incontournable protection de votre installation électrique

Le disjoncteur Schneider, connu également sous l’appellation de disjoncteur divisionnaire, est l’un des éléments de protection de votre installation électrique, qui est installé dans votre tableau électrique. Son rôle est de protéger les récepteurs branchés au bout des circuits électriques.

Quelle protection le Schneider disjoncteur procure-t-il ?

Le rôle de protection du disjoncteur Schneider consiste à détecter une éventuelle surconsommation du récepteur branché sous le disjoncteur, qui équivaut à une surcharge, et à apporter une réponse à ce défaut. Ce disjoncteur agit de même contre un court-circuit qui est un défaut correspondant à un contact direct entre phase et neutre. Ces deux types de défauts peuvent entrainer des destructions localisées (par exemple sur un appareil électrique) mais aussi à des dégâts beaucoup plus importants tels qu’un incendie d’origine électrique.

Comment le disjoncteur Schneider détecte-t-il les défauts ?

Pour détecter une éventuelle surcharge, le disjoncteur Schneider est constitué d’un matériel thermomécanique. Ce matériel réagit en fonction de la température qui est directement liée au phénomène de surcharge électrique. Le symbole de la protection thermique est un carré avec un côté ouvert, que l’on peut retrouver sur le symbole électrique du disjoncteur.

Un disjoncteur différentiel électrique est également équipé d’un système de détection de court-circuit. Il s’agit d’un circuit magnétique sous la forme d’une bobine capable de détecter une forte augmentation du courant électrique qui traverse le disjoncteur Schneider. Le symbole de la protection magnétique est un demi-cercle, que l’on peut également retrouver sur le symbole électrique du disjoncteur Schneider.

Quelle réponse le Schneider disjoncteur apporte-t-il ?

Dans le cas où ces deux systèmes de détection sont couplés, on parle de disjoncteur magnétothermique. Mais s’ils sont remplacés par des capteurs électroniques, on parle de protection électronique qui assure le même rôle de détection.

En cas de défaut, le disjoncteur Schneider va immédiatement entrer en action : il va isoler électriquement la partie où le défaut a été détecté. Pour ce faire, il va sectionner le passage du courant modulaire en ouvrant les pôles de connexion électrique et en positionnant la manette de manœuvre sur OFF ou 0.

Ce produit de la gamme Schneider allie un temps de réponse rapide et fiable ainsi qu’un gain de temps et une facilité de manipulation.

Les types de disjoncteurs Scheider sur le marché électrique :

Il est bon de savoir qu’il existe une large déclinaison de disjoncteurs. Ils se distinguent par leurs fonctionnalités annexes et le nombre de pôles :

  • Disjoncteur Schneider Unipolaire :

Il ne possède qu’une seule borne d’entrée et de sortie. La protection se passe sur un fil électrique.

  • Disjoncteur Schneider Unipolaire + neutre :

Connu sous le signe 1P+N est un disjoncteur muni de deux bornes. Ce disjoncteur est souvent utilisé dans un tableau sélecteur. Ce produit sélecteur se charge de protéger le réseau électrique contre la surcharge et le court-circuit via un seul pôle. Toutefois, lorsque le disjoncteur se déclenche, les deux bornes sont coupées simultanément.

  • Disjoncteur Schneider Bipolaire :

Ce type de disjoncteur dispose de deux bornes. Contrairement au 1P+N, il est habilité à protéger les deux conducteurs branchés au disjoncteur (phase et neutre).

  • Disjoncteur Schneider Triphasé :

Il sert à protéger des récepteurs électriques qui sont alimentés en triphasé il est doté de 3séries de pôles.

Disjoncteur Schneider Tétrapolaire : Il est équipé de 4 bornes en entrées et 4 en sorties. Il possède 4 pôles dont 3 phases et 1 neutre.

  • Disjoncteur Schneider Différentiel :

Ce modèle est doté d’un bloc différentiel qui couple des fonctions de protection de base et des caractéristiques de protection différentielle. Il combine les propriétés du disjoncteur magnétothermique et de l’interrupteur différentiel : le disjoncteur Schneider DT40 en est un bon exemple. A titre informatif : ce dernier peut-être monophasé ou tétrapolaire (à 2 ou 4 bornes).